Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 07:48

Je suis en train de manger un nuage qui a le goût d'une barbe à papa, les pieds caressés par des algues violettes, dans mes longs cheveux qui ondulent au gré du vent chaud, quelques étoiles de mer me tiennent compagnie. Soudain, un petit miaulement. Un deuxième. Et une foultitude de mots, prononcés dans une langue et sur un ton que je ne reconnais pas: haba. Haba. Doudou? Lebébé? Ledoudou? Ta. Ta? Yayayayayaya! Mama? Mama. Papa. Mama. Maman. Papa.

 

J'ouvre les yeux. Au dessus de ma tête, la fenêtre laisse filtrer de l'air froid. Mes épaules sont froides et mes pieds tout chauds. Et j'entends dans la chambre ma petite fille qui babille.

 

Elle est calme, elle nous appelle, mais c'est parce qu'elle aime parler. Elle parle à son doudou, à la chambre, aux objets,  elle s'écoute babiller, papoter, et s'amuse à prononcer des sons encore inconnus d'elle. Je suis fatiguée, elle s'est réveillée cette nuit, et il nous a fallu trois heures pour la rendormir. Mais trois heures durant lesquelles nous étions en colère, comme toujours quand nous sommes fatigués et réveillés en pleine nuit par une jolie bichette qui refuse de retourner gentiment se coucher. Ce matin, toute colère s'est envolée, comme toujours. Je ressens plutôt une bouffée de joie et d'amour en l'entendant dans sa chambre.

 

Péniblement, je m'extirpe du lit. Le papachéri dort encore. Ce matin, c'est moi qui suis suffisamment en forme pour me lever. Chacun son tour, et puis, il s'est occupé d'elle une bonne partie de la nuit. Je vais directement laver un biberon - pestant intérieurement contre notre flemme qui nous empêche de les laver au fur et à mesure. Dans la chambre, elle a entendu que quelqu'un se levait, et ses appels deviennent plus pressants. Pendant que l'eau chauffe, je vais la retrouver.

 

Elle est debout, dans son lit, et regarde vers la porte. Je la regarde au travers des vitres, et elle me devine. Elle pousse des cris de joie, petite sauvageonne au visage chiffonné. J'ouvre la porte, grand sourire d'amour aux lèvres. Bonjour ma chérie, ma puce, ma douce, mon chou à la crème, mon chat, mon petit oiseau des îles. Et ses yeux, encore plein de sommeil quand son corps est plein d'énergie, son rire coquin de lutin, ses câlins et ses petits bras qui s'accrochent à ma cou comme un koala.

 

Je la rapporte dans notre lit, et elle s'amuse à nous escalader. Elle chatouille les pieds, le cou de papachéri. Des bisous, des papouilles. Toute colère, toute rancoeur qui aurait subsisté ne peut que fondre comme neige au soleil.

 

Matin-calin.jpg

 

Et puis elle s'agite et réclame son biberon de lait. Bibon. Lelait. Bibon. Je la repose par terre, elle va s'installer dans ce fantastique transat qui lui sert de chaise longue, à présent, et elle prend le biberon dans ses petites mains douces, son doudou toujours sous le nez.

 

Et comme tous les matins, mon coeur explose à la vue de ce petit miracle, mon amour.

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by LuPlume - dans Moments
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 09:00

Quand on est maman, les moments où l'on est seule, vraiment seule, sont rares: entre l'enfant, l'amoureux et le travail, ce n'est pas évident de trouver du temps.

Quand j'ai du temps à moi, rien qu'à moi, j'ai souvent cette culpabilité derrière la tête, parce qu'en fait, j'ai du travail à faire, pendant ce temps libre. Les très très rares fois où ces minutes/heures me sont exclusives, j'aime m'accorder pas mal de petits plaisirs.

Quand j'étais en congé parental, je n'avais pas beaucoup de temps pour moi, car je gardais seule ma bichette, et mon amoureux me relayait le soir. Mais à partir du moment où j'ai repris le boulot, paradoxalement, c'est là que j'ai recommencé à trouver quelques minutes/heures pour moi. Au début, je me dépêchais d'aller chercher ma fille. Si ça m'arrive encore de temps à autre, je m'octroie maintenant le temps que j'ai pour MOI. Egoïstement. Et d'ailleurs, ça me fait culpabiliser, parfois. Mais je crois que c'est nécéssaire. [Par contre, chéri d'amour en bave, lui, il n'a pas ces moments pour lui. Va falloir que ça change, car il est en train de craquer, je me repose trop sur lui, et j'avoue que je le laisse tout faire.... Hors sujet terminé, j'en reparlerai.]

 

1/ Aller au ciné. Number One, parce que c'est VRAIMENT ce qui me manque le plus, en ce moment. Mine de rien, aller au ciné ça demande un peu de temps , faut bien compter 1h45 de film plus 1/2h avant et 1/2h après, donc environ 3h, pour compter au plus réaliste. Et 3h, c'est énorme... Je sors des cours, je dois exécuter diverses taches du style parlotter avec un élève qui ne veut pas de retenue et qui va quand même en avoir une, répondre aux sollicitations des élèves qui veulent me demander mille choses, ranger mon sac (un bordel sans nom), nettoyer le tableau et remettre tout en ordre, faire un rapport, noter une (ou dix) retenue(s) dans le cahier prévu à cet effet, aller parler à tel collègue prof principal de tel élève qui pose des soucis, aller voir la principale adjointe pour lui parler d'un cas problématique et inquiétant, éventuellement rencontrer un parent d'élève, ou assister à l'une des multiples réunions du Principal choupinou que j'aime (ironie inside)...

et vers 17h30, il faut que je sois chez la nounou pour récupérer mon amour de bichette. Entre les deux, temps libre (sauf que je dois préparer mes cours et corriger mes copies). Du coup, si je parviens quand même à sauver trois heures, en général, je n'ose pas aller au ciné...

 

J-edgar-affiche.jpg

Voilà un film qui me plairait bien...

 

Et donc, j'opte pour

 

2/ Me détendre devant la télé. Ah ça, par contre, je l'ai fait un nombre incalculable de fois. Faut dire que si je ne me contrôle pas, je suis téléphage. Enfin, j'étais. J'ai changé, là-dessus, je suis beaucoup plus exigeante. Je choisis mes programmes, et je ne regarde, en fait, plus que deux choses (et je vous le dis, ce n'est pas glorieux du tout mais j'm'en fous): Urgences et Plus Belle La Vie. Ouais, deux séries, l'une américaine et top, franchement, top. Et l'autre, baaah.... c'est l'une des conséquences de ma grossesse, je suis devenue PBLV dépendante (les rediffs sur France 4, et ils passent DEUX épisodes par jour, non mais trop bien, quoi!). J'ai un peu honte, mais ça va. Et donc, comme je n'ai pas le temps de regarder tous les jours, quand j'ai une heure ou deux, je glande sur le canapé avec un truc à bouffer bien calorique et je regarde les séries enregistrées (quoique maintenant, chéri adore Urgences donc je l'attends pour les regarder). En tout cas, c'est vraiment cool de glander comme une ado attardée, la tête vidée, sans penser à tous les petits tracas des adultes.

 

3/ Quand j'ai plutôt envie de lire, car je vous rassure, j'aime lire, j'aime d'amour lire, j'adore lire, j'aime associer la lecture à une sieste (malheureusement le sommeil gagne souvent rapidement) ou à un bain relaxant (surtout si ça caille). Et là, moment plaisir ultime. Lire et laisser ses doigts de pieds se fripper tranquillou bilou. Vraiment agréable.

En ce moment, c'est Ken Follet, ou Jack London. Mais là-dessus, je ne fais pas ma difficile, il suffit de me mettre un livre un peu sympa, et c'est parti.

 

un-monde-sans-fin-ken-folle-copie-1.jpgEt donc, ce que j'ai envie de lire en ce moment pour me DETENDRE!

 

4/ Bon allez, la dernière activité qui me botte vraiment, quand je suis seule tranquille chez moi sans personne, c'est... dormir. Oh, oui, dormir, dormir, me laisser sombrer dans un doux sommeil réparateur. Le problème, c'est le réveil, bad trip en général, l'impression d'être encore plus crevée, déprimée car la nuit est tombée (en hiver), stressée car je dois me grouiller d'aller récupérer ma bichette adorée, et parce que je n'ai pas profité de mon temps libre pour m'avancer dans mon travail... Donc, c'est un moyen bon plan. Mais après la difficile période du réveil, je sens généralement que dormir m'a fait du bien. Ouf!

 

Mais quand ces moments sont terminés, quand je retrouve ma bichette et mon amoureux, je me rends compte quand même que j'ai de la chance de les avoir. Et que la vie serait triste si elle n'était faite que de ces quatre petits moments de plaisir...

Repost 0
Published by LuPlume - dans Moments
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 10:10

Faire couler l'eau, chaude, apaisante, promesse d'un moment agréable, joyeux, chaleureux. T'entendre répéter "abain? abain?" avec ton petit air sérieux et intéressé, avec ton petit minois si joli dressé vers moi. Te voir te précipiter vers la baignoire, et regarder à l'intérieur l'eau se déverser, avec ta tête dépassant tout juste du rebord, et tes dents mordillant la porcelaine.


Te déshabiller par terre devant la baignoire, toi impatiente de te jeter dans l'eau, moi attendrie par ton ventre, tes fesses, tes cuisses potelées. Te plonger dans cette eau chaude, et vérifier à ton air réjoui que c'est vraiment agréable, et que nous allons partager un bon moment.

Te donner tes jouets aquatiques: des tortues qui s'embrassent, un village esquimau avec baleine, phoque, pingouin et compagnie, et des bouchons de biberons que tu adores. Te regarder jeter tout ça hors de la petite baignoire puis les réclamer à grand renfort de cris.

Te mouiller le dos, le ventre, la tête. De savonner doucement avec cette mousse qui sent si bon, pendant que tu babilles adorablement. Te rincer et te laisser jouer.

A éclabousser, à mordiller le village d'Esquimaux, à boire des tasses d'eau chaude au savon, à te lever pour attraper les bouteilles sur le rebord de la baignoire, à faire des bulles.


 

Bande d'esquimaux


Observer tes pieds et tes mains fripés, et te proposer de sortir. T'installer sur la serviette par terre et te frictionner énergiquement avec une autre serviette toute douce. Te voir frétiller comme un petit poisson et te couvrir de bisous.

T'habiller avec des vêtements tous propres et te voir te frotter les yeux...

 

Te donner un bain, ma jolie, amusante, mignonne, adorable, vive, tendre fille aimée.

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by LuPlume - dans Moments
commenter cet article

Où C'est Qu'on Est, Ici?

  • : Nouvelle Plume
  • Nouvelle Plume
  • : Une femme, une maman, une prof, une cinéphile, une littéraire, une imbécile, une intello.
  • Contact

Me voir sur HelloCoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez LuPlume sur Hellocoton

Tentative De Rangement...